Start E hermaphrodite cames

E hermaphrodite cames

J’en possède deux enregistrements: l’un par Colette Renard, l’autre par Mouloudji. Je suppose qu’il y en a d’autres, notamment sur les compilations de chansons de corps de garde qui ont fleuri à la fin des années 60 et au début des années 70.

Origine Le premier sens proposé n'est pratiquement plus utilisé aujourd'hui et l'origine du mot 'crampe' dans cette version n'est pas claire, même si Gaston Esnault établit un lien peu explicite avec une 'crampe' du XVIe siècle qui aurait désigné "le pied du cheval en tant qu'organe articulé". Au XVIIIe siècle, un sexe en érection était affublé, en argot, du doux nom de "crampe d'amour".

On peut imaginer au moins deux raisons à cela :- Une crampe est une contraction musculaire (dont on oubliera le côté douloureux) qui rend le muscle dur...- Lorsqu'une amante glisse brutalement du lit alors qu'elle fait une petite gâterie à son partenaire en étant trop au bord, son réflexe n'est-il pas de se cramp-onner à ce qui dépasse... Donc, la 'crampe', d'amour ou pas, c'est le sexe en érection.

Bon ben tiens, les gosses : pour changer un peu du bar de Marcel et vous aérer les même-linge, je vous emmène à l’auberge de l’Ecu.

Evidemment, avec un éditeur de partoche, ça serait vachement plus mieux...

Si on mélange cette chose turgescente à l'expression "tirer un / son coup", on obtient notre locution, née ainsi au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle. - Que j'étais un animal, et qu'elle me priait de ficher le camp ! - Je lui ai répondu qu'elle était une chipie ; elle a pris ses grands airs, et j'ai tiré ma crampe »Xavier de Montépin - Les Chevaliers du Lansquenet- 1857« De plus, en ce moment, la seule chose qui comptait et avait de l'intérêt, c'était Érika, couchée à ses côtés, avec laquelle il allait faire l'amour.

(...) Tirer sa crampe représentait maintenant un besoin pour Kurt. Pénétrer, s'enfoncer, se perdre dans la chair féminine, pour se calmer, il n'avait plus que cette idée en tête.

La différence est fon-da-men-tale, n’est-ce pas messieurs ? Et aussi, parmi les tireurs de crampe, les amateurs de tapinehambourg, car, disait-elle, «ça sent la morue jusque dans le cœur des Fritz». Depuis, il lui manque une ratiche sur deux, et il s’est mis à la natation. Ses vieux copains le surnomment « Langres nage » car, une fois sauté de son plot, il fait des vagues, surtout dans les couloirs de gauche du bassin.